Culture

ESN – Embrasement

10x 2 billets pour le concert « Embrasement » de l’Ensemble Symphonique Neuchâtel au Temple du Bas le 23 janvier 2022 à gagner

Fondé en 2008, l’Ensemble Symphonique Neuchâtel est un acteur essentiel dans le paysage culturel de la région neuchâteloise. Fort de sa géométrie variable, il se produit sur des projets aussi multiformes que variés, articulant en fonction formation de musique de chambre ou grand symphonique.

Le 23 janvier prochain, l’ESN jouera Embrasement, en collaboration avec la Haute école de musique Genève-Neuchâtel.

Programme
Lorsque leurs yeux se rencontrèrent, tous envisagèrent par les mots la douloureuse douceur de leur amour : «L’amour est une fumée de soupirs; dégagé, c’est une flamme qui étincelle aux yeux des amants; comprimé, c’est une mer qu’alimentent leurs larmes. Qu’est-ce encore? La folle la plus raisonnable, une suffocante amertume, une vivifiante douceur!» soupire Roméo. Pelléas se laisse envahir par l’amour: «Je n’ai jamais vu de cheveux comme les tiens, Mélisande! … Vois, vois; ils viennent de si haut et m’inondent jusqu’au cœur… Ils sont tièdes et doux comme s’ils tombaient du ciel! …». Tristan et Isolde songent en ces mots: «Quelle houle enlève nos cœurs exaltés? Quelle volupté tous nos sens enfièvre? Foisonnantes fleurs de l’amour qui rêve, bienheureuse ardeur de la soif d’aimer! Soudain, tout en moi, délire de joie! Isolde! Tristan! Hors monde et son cours, ô toi ma conquête! Conscience où plus rien ne reste que toi, suprême joie d’amour!». Quant à Don juan, il aime sa liberté en amour: «La passion n’est toujours que la nouvelle; Elle ne peut être acheminé par la; Elle ne peut que mourir ici, jaillir de nouveau, et si elle se connaît, elle ne sait rien des remords».